Actualités

31 janvier 2017

De la constance des Suisses autour de quatre valeurs

Dès lors qu’il s’agit d’alimentation, les Suissess­es et les Suiss­es font preuve d’une grande con­stance. Tel est le con­stat qui ressort du dernier sondage Ali­men­ta­tion et activ­ité physique de gfs.bern. La troisième édi­tion du sondage con­firme une grande sta­bil­ité pour les qua­tre prin­ci­pales valeurs mesurées. 

1. La qual­ité passe avant le prix 

En Suis­se, les con­som­ma­tri­ces et les con­som­ma­teurs s’accordent sur un point con­cer­nant les den­rées ali­men­taires: ils don­nent la préférence à des pro­duits de qual­ité par rap­port aux pro­duits bon marché. Pour la troisième fois déjà, plus de 70% des votants souhait­ent une société qui ne se focalise pas essen­tielle­ment sur le prix, mais priv­ilégie des den­rées ali­men­taires de haute qual­ité.

170131_igeg_ereignis7_ernaehrungsmonitor_f3

 

2. La respon­s­abil­ité indi­vidu­elle avant tout 

Les trois années où le sondage a été con­duit, 70% votants ont plaidé avec une belle con­stance pour une société qui ren­force la respon­s­abil­ité des citoyens sur le thème du sur­poids. Les Suissess­es et les Suiss­es ne veu­lent pas être mis sous tutèle par l’État en matière d’alimentation. Seules 8% des per­son­nes inter­rogées pensent que les mesures éta­tiques sont plus impor­tan­tes que la respon­s­abil­ité indi­vidu­elle.

170131_igeg_ereignis7_ernaehrungsmonitor_f2

 

3. Met­tre l’accent sur la trans­parence et l’information

Infor­ma­tion ou impôt: com­ment ori­en­ter les com­porte­ments ali­men­taires? La pop­u­la­tion suis­se a un avis tranché: 80% des votants sont con­va­in­cus que l’information et la sen­si­bil­i­sa­tion sont plus effi­caces que des impôts sur les ques­tions d’alimentation. L’État doit informer, garan­tir la trans­parence et con­duire des pro­jets en col­lab­o­ra­tion avec le secteur privé. En 2016, 82% des citoyen­nes et des citoyens suiss­es avaient le sen­ti­ment d’être bien infor­més en matière d’alimentation.

170131_igeg_ereignis7_ernaehrungsmonitor_f1

 

4. Une ali­men­ta­tion respon­s­able et saine passe avant une ali­men­ta­tion axée sur le plaisir 

Lorsque les Suissess­es et les Suiss­es doivent faire le choix entre une ali­men­ta­tion axée sur la san­té ou sur le plaisir, la majorité souhait­ent une société dans laque­lle le manger et le boire sont com­mandés par la respon­s­abil­ité et la san­té. L’alimentation cen­trée sur la san­té passe depuis des années avant une ali­men­ta­tion placée sous l’empire du pur plaisir immé­di­at.

170131_igeg_ereignis7_ernaehrungsmonitor_f4

 

Doc­u­ment