Actualités

26 avril 2017

L’information, clé d’une alimentation équilibrée

Les con­clu­sions du sondage Ali­men­ta­tion et activ­ité physique, réal­isé chaque année par gfs.bern, sont claires : les citoyens infor­més attachent une grande impor­tance à une ali­men­ta­tion équili­brée. Les Suissess­es et les Suiss­es exi­gent par con­séquent une infor­ma­tion ciblée au lieu d’impôts inutiles. Ils appré­cient l’engagement des fab­ri­cants de bois­sons rafraîchissan­tes.

 

Les citoyens infor­més attachent de l’importance à une ali­men­ta­tion équili­brée

Le troisième sondage Ali­men­ta­tion et activ­ité physique le con­firme : le prin­ci­pal moteur de l’importance attachée au thème ali­men­ta­tion et activ­ité physique est le degré d’information des citoyen­nes et des citoyens suiss­es. 82 % de la pop­u­la­tion esti­ment être bien infor­més sur le thème de l’alimentation. Ils sont même 92 % à attacher de l’importance à une ali­men­ta­tion équili­brée. Le tableau est com­pa­ra­ble con­cer­nant l’importance d’une activ­ité physique insuff­isan­te : Mon­sieur et Madame Tout-le-Mon­de s’intéressent à la ques­tion. Les hommes peut-être un peu moins que les femmes. Et les jeunes un peu moins que les plus de 65 ans. Seuls 12 % des votants n’ont plutôt pas d’intérêt ou aucun intérêt pour la ques­tion.

ernaehrungsmonitor_f  

L’information est vrai­ment effi­cace par rap­port aux impôts 

Les Suissess­es et les Suiss­es ont un avis clair sur la ques­tion de savoir com­ment dévelop­per encore dans les esprits l’importance d’une ali­men­ta­tion équili­brée et d’un exer­ci­ce suff­isant. 80 % sont con­va­in­cus que l’information et la sen­si­bil­i­sa­tion sont plus effi­caces que les impôts dans les ques­tions touchant à l’alimentation. 88 % deman­dent des pro­grammes de préven­tion ciblée auprès des groupes à risque. 85 % exi­gent davan­tage de sen­si­bil­i­sa­tion nutri­tion­nelle dans les écoles. Le con­stat est clair : l’État doit informer et garan­tir la trans­parence. Acces­soire­ment, il ne faut pas oublier que la Suis­se est l’un des pays les plus svel­tes du mon­de. En Grande-Bre­tag­ne, pas moins de 22 % de la pop­u­la­tion présen­te un sur­poids impor­tant. En Suis­se, la pro­por­tion est de seule­ment 10,3 %. Il con­vient d’aider ces per­son­nes par une infor­ma­tion ciblée.

cci_geg_e01_steuern_f_3-1140x855

Source : graphique réal­isé sur la base des don­nées des Sta­tis­tiques de l’OCDE sur la san­té 2014

 

Les fab­ri­cants de bois­sons rafraîchissan­tes pro­posent une infor­ma­tion trans­par­ente

Il ne fait aucun doute pour les fab­ri­cants de bois­sons rafraîchissan­tes que des clients infor­més pren­nent les bon­nes déci­sions pour leur san­té. Aus­si veil­lent-ils à les informer de manière trans­par­ente et claire sur la valeur nutri­tion­nelle et les ingré­di­ents de leurs pro­duits. Cha­cun choisit de manière indi­vidu­elle les bois­sons qui lui con­vi­en­nent pour son bien-être. C’est pourquoi les fab­ri­cants pro­posent pour la qua­si-total­ité de leurs pro­duits des vari­antes light, allégées ou fonc­tion­nelles. Les con­som­ma­tri­ces et les con­som­ma­teurs appré­cient cette offre. Ils ont con­science que la diver­sité de l’offre est néces­saire pour une ali­men­ta­tion équili­brée et qu’ils appor­tent une con­tri­bu­tion essen­tielle dans ce sens grâce à leur large palet­te de pro­duits. Le sondage Ali­men­ta­tion et activ­ité physique, réal­isé chaque année par gfs.bern, mon­tre que cette démarche respon­s­able de la branche est recon­nue par une pro­por­tion crois­san­te des votants.

170214_igeg_ereignis2_ernaehrungsmonitor_f1

Qui s’intéresse à un mode de vie respon­s­able ?

  • 88 % des citoyen­nes et des citoyens suiss­es sont plutôt voire très intéressés par le thème ali­men­ta­tion et activ­ité physique
  • la pro­por­tion est même de 93 % dans les ménages qui dis­posent d’un bon revenu, con­tre 69 % dans les ménages qui dis­posent d’un revenu inférieur à la moyen­ne
  • l’intérêt est com­pa­ra­ble dans les régions rurales (92 %), les aggloméra­tions (86 %) et les villes (89 %)
  • l’intérêt pour un mode de vie respon­s­able s’accroît avec l’âge
  • les femmes sont plus sen­si­bles à ces ques­tions : 96 % d’entre elles s’intéressent au thème ali­men­ta­tion et activ­ité physique, con­tre seule­ment 80 % pour les hommes