Actualités

18 août 2021

Toujours un pas plus loin

Nous apprenons très vite à prendre nos responsabilités – pour nous, comme pour les autres. Le sens des responsabilités est particulièrement important en matière d’alimentation. C’est aussi dans ce domaine que l’action des consommatrices et des consommateurs est particulièrement efficace. Mais les producteurs de boissons rafraîchissantes prennent aussi leurs responsabilités pour une alimentation équilibrée. Depuis des années, ils réduisent la teneur en sucre de leurs produits sur une base volontaire afin de proposer des boissons plus légères.

En bref :

  • Large palette de pro­duits : à côté de leur offre clas­sique, les fab­ri­cants de bois­sons rafraîchissantes pro­posent tou­jours plus de recettes sans sucre ou à teneur réduite en sucre. Ces alter­na­tives représen­tent aujourd’hui près de 40 % de l’offre totale. Les fab­ri­cants per­me­t­tent ain­si aux con­som­ma­tri­ces et aux con­som­ma­teurs de faire leur choix en toute conscience.
  • Les con­som­ma­teurs appré­cient la diver­sité: selon l’enquête représen­ta­tive 2020 con­cer­nant l’alimentation et l’activité physique, 67 % de la pop­u­la­tion suisse en âge de vot­er estime qu’il y a aujourd’hui déjà assez d’alternatives sans sucre et à teneur réduite en sucre.
  • Réduc­tion con­tin­ue de la teneur en sucre: les fab­ri­cants réduisent la teneur en sucre sur une base volon­taire depuis des années. Entre 2005 et 2019, la teneur en sucre des bois­sons rafraîchissantes a bais­sé glob­ale­ment de 17 %. Les fab­ri­cants con­tin­u­ent de tra­vailler sur des recettes de bois­sons plus légères.

Une ques­tion de responsabilité

Les fab­ri­cants de bois­sons rafraîchissantes esti­ment qu’il est impor­tant de laiss­er le choix aux con­som­ma­tri­ces et aux con­som­ma­teurs : recettes clas­siques, sans sucre ou à teneur réduite en sucre, cha­cun doit pou­voir choisir en fonc­tion de ses envies. Par la large palette de leur offre, les fab­ri­cants pren­nent leurs respon­s­abil­ités pour une ali­men­ta­tion équilibrée.

Moins de sucre, plus de diversité

Les fab­ri­cants mis­ent sur un éti­que­tage clair pour que les con­som­ma­tri­ces et les con­som­ma­teurs puis­sent savoir exacte­ment ce que con­tient leur bois­son préférée. Les ingré­di­ents et leur pro­por­tion sont claire­ment indiqués sur l’emballage.

Entre 2005 et 2019, la teneur en sucre des bois­sons rafraîchissantes a été réduite de 17 %. Sans la moin­dre inter­dic­tion légale ni le moin­dre impôt sur le sucre.

La diver­sité est aus­si en crois­sance con­stante : les fab­ri­cants pro­posent un large choix de bois­sons bass­es calo­ries, avec même de nom­breux pro­duits zéro calo­rie. Cette caté­gorie représente aujourd’hui env­i­ron 40 % de l’offre totale en Suisse. Les per­son­nes qui préfèrent la recette clas­sique peu­vent l’obtenir en plus petites por­tions, qui font aujourd’hui aus­si par­tie de l’offre standard.

Rien que ça ? Non, la majorité des con­som­ma­tri­ces et des con­som­ma­teurs sont sat­is­faits de l’offre pro­posée en Suisse : 67 % de la pop­u­la­tion en âge de vot­er et d’avis il y a assez d’alternatives sans sucre ou à teneur réduite en sucre.

Nou­velles recettes, nou­veaux produits

Toute­fois, pas ques­tion de s’arrêter là pour les fab­ri­cants. Ils con­tin­u­ent de tra­vailler sur des recettes de bois­sons plus légères et lan­cent régulière­ment de nou­veaux pro­duits afin d’élargir encore la palette proposée.